Aller au contenu

“La première session de la CEC a été une claque ; les suivantes, un combat”

INSIDE CEC

La session 3 de la CEC était dédiée à la performance extra-financière. Cofondateurs du cabinet d’expertise comptable AJC à Bordeaux, Vincent et Magali Pavlovski nous livrent leur éclairage et, au-delà, les apports de la CEC dans la construction de leur feuille de route RSE.

Qu’avez-vous retenu de cette session 3 ? 

Elle a révélé une bonne nouvelle : les grands organes normatifs nationaux et internationaux ont saisi le sujet de la comptabilité extra-financière ! Des experts se forment et avancent pour créer des outils de valorisation des entreprises dans toutes leurs dimensions. 

De nombreux dirigeants de notre Camp des Alouettes* ont compris la notion de comptabilité extra-financière et le statut de société à mission. Nous, experts-comptables, devenons des tiers de confiance pour les accompagner dans leur évolution vers un business model régénératif. 


En tant qu’experts-comptables, que pensez-vous des outils financiers et comptables émergents présentés lors de la session ? 

Les outils sont nombreux et encore en phase de construction. Contrairement à la comptabilité à date, il n’existe pas encore de méthode homogène valable pour tout le monde. 

La partie « outils » de la session a pu sembler un peu abstraite aux dirigeants, actuellement focalisés sur la réorientation de leur modèle économique. Ils ont néanmoins pris conscience que des experts réfléchissent à des nouveaux dispositifs comptables pour mesurer leur futur business model.


Comment avancez-vous sur votre feuille de route RSE ? Quelle est votre problématique principale ? 

En interne, notre cabinet a beaucoup avancé pour atteindre son objectif 2022 : obtenir le statut  de société à mission. Notre participation à la CEC agit comme un booster.

Un autre challenge est le calcul de notre bilan carbone : malgré nos demandes, nous n’obtenons pas d’information sur la trace carbone de nos dossiers numériques hébergés dans un centre de données en France. 

Pour nos clients, notre principal défi est de les sensibiliser, de les accompagner à l’urgence de changer de modèle économique. Nous avons organisé une Fresque du climat pour tous nos collaborateurs et nos principaux clients. 

Enfin AJC a reçu en janvier dernier la recevabilité du COFRAC pour pouvoir mener les diligences requises et rendre des avis en tant qu’Organisme Tiers Indépendant dans le cadre des vérifications des rapports de mission des entreprises à mission. 


Qu’est-ce qui vous a le plus marqué jusqu’à présent à la CEC ? 

  • L’urgence d’agir et la violence du sujet ! Beaucoup de chefs d’entreprise ne comprennent pas l’urgence de la situation, les premières études du Giec ne sont pas assez relayées alors que ce sujet devrait être transversal et apolitique. 

  • La première session a été une claque ; les suivantes un combat : un formidable élan a été généré chez les participants, très motivés pour agir. 

  • L’organisation de la CEC, la qualité des outils, le dynamisme collectif, les accompagnements… sont magiques ! Un grand MERCI aux bénévoles et à leur engagement. 

 

Quid de l’après CEC ? 

Nous aimerions que cet élan continue sous la forme d’un club, d’une fondation ? Car à plusieurs, on peut faire des choses extraordinaires !

* L’un des 15 petits groupes dans lesquels les participants sont accompagnés pour relire et s’approprier ce qu’ils vivent tout au long de la CEC.

Partagez cet article

Twitter
LinkedIn
Facebook

Vincent et Magali Pavlovski

Cofondateurs du cabinet d’expertise comptable AJC à Bordeaux. “Se projeter et identifier les marges de progrès pour une croissance durable des entreprises constituent véritablement notre ADN. Connaissant bien le monde de l’entreprise, notre ambition est d’être un partenaire opérationnel pour accompagner les entrepreneurs dans leur stratégie de développement. De plus, considérant que nous sommes plus forts à plusieurs, nous nous entourons d’experts complémentaires à nos savoir-faire”

Lire aussi

Session 3

Pour aller plus loin

CAP, le magazine de la CEC

CAP signifie « Créer d’Autres Perspectives ».  CAP est accessible à tous, pour interpeler, intéresser et inviter tous les collaborateurs de toutes les entreprises à la redirection écologique de l’économie.

CAP 1
Créons d’autres perspectives

Pour le tout premier numéro du magazine de la CEC, nous vous offrons un retour et un regard sur la session 1, moment charnière de l’expérience des 150 dirigeants où le collectif s’est formé et s’est soudé autour d’un constat implacable. Découvrez le vécu et les perspectives de nos participants, intervenants et bénévoles !

CAP 2
Direction régénération

Les grandes étapes de la session 2  : raison d’être des entreprises, changement de paradigme et nouveaux modèles économiques régénératifs. 

Toutes les ressources

Film CEC Chapitre 1

Découvrez ce qui a été vécu par les participants lors des deux premières sessions ainsi que des extraits des conférences auxquelles ils ont assisté.

Découvrir »

CAP : le magazine de la CEC

CAP signifie « Créer d’Autres Perspectives ».  CAP est accessible à tous, pour interpeler, intéresser et inviter tous les collaborateurs de toutes les entreprises à la redirection écologique de l’économie.

Découvrir »