Aller au contenu

CEC Consulting

Session 1

Constat et monde d'après

14 → 16 Mars 2023

Poser l’état des lieux des constats scientifiques et favoriser la prise de conscience des enjeux environnementaux et sociaux aux échelles planétaires et territoriales. Partager l’urgence de la transition, projection dans l’action, pouvoir et courage d’agir en tant que dirigeant et individu 

La session 1 : ce qui a été vécu
Illustration de Stéphanie Dubois Dewynter

Après la Réunion de lancement du 16 février 2023, en ligne, les participants et les équipes CEC se sont rassemblés physiquement pour vivre la 1ère session du parcours CEC Consulting, du mardi 14 au jeudi 16 mars 2023 sur le Campus HEC Paris de Jouy-en-Josas.

Les objectifs de cette 1ère session étaient les suivants :

→ Poser l’état des lieux des constats scientifiques, favoriser la prise de conscience des enjeux environnementaux et sociaux aux échelles planétaires et territoriales ;

Partager l’urgence de la transition, la projection dans l’action, inspirer le pouvoir et le courage d’agir en tant que dirigeant et individu.

JOUR 1

Montée à bord

Soirée du mardi 14 Mars 2023

 Cérémonie d’ouverture

Réunis physiquement pour la première fois, les participants ont assisté en plénière au lancement de la 1ère session, sous la conduite d’Angélique Lemaire et Yannick Servant. Ces derniers leur ont d’abord partagé le rôle fondateur de cette 1ère session dans l’ensemble du parcours CEC Consulting, les règles de fonctionnement, ainsi que les grandes lignes du programme de cette session.

“Faites confiance au process”

Puis Eloïc Peyrache, Doyen et Directeur Général d’HEC Paris, leur a adressé un message de bienvenue et a partagé les raisons qui ont poussé HEC à accueillir la 1ère session de la CEC Consulting sur son campus de Jouy-en-Josas : le cadre campagnard, la dynamique de solutions perçue lors de l’évènement de remise du Rapport final de la 1ère édition de la CEC, la longue histoire d’amour entre HEC et le monde du conseil .

Eric Duverger et Yannick Servant leur ont ensuite partagé un récit de la CEC, articulé autour des 3 impulsions qu’ils ont souhaitées donner depuis 2020 avec la CEC : la vague du retournement radical des rôles respectifs de l’économie et de la biosphère, les 3 cercles de résonance pour maximiser l’impact et dépasser le triangle de l’inaction, 1 saut qui nécessite du courage, l’ouverture du cœur, la mobilisation du collectif et la puissance du récit.

David Ifrah, Délégué général de Syntec Conseil, et Agnès Rambaud-Paquin, animatrice de la commission RSE de Syntec Conseil et Vice-Présidente Exécutive Des Enjeux et des Hommes, leur ont expliqué les raisons pour lesquelles Syntec Conseil a souhaité être partenaire de la CEC dans la préfiguration et la réalisation de la CEC Consulting : la position privilégiée, et la responsabilité associée, du monde du conseil dans ce qui n’était qu’un signal faible il y a 20 ans et qui est aujourd’hui un enjeu majeur pour l’ensemble de ses clients.

Enfin, Anouck Olry et Angélique Lemaire, co-pilotes de la CEC Consulting, leur ont présenté les équipes qui ont contribué à la préparation et vont continuer de les accompagner tout au long du parcours.

Conférence "Quelles stratégies face aux risques systémiques du 21ème siècle ?“

“Pas de changement sans dérangement”

Spécialiste des risques systémiques, des limites et vulnérabilités écologiques et sociétales, et des stratégies de résilience collective, Arthur Keller a partagé sa vision de la nécessité d’utiliser une approche systémique tant dans l’analyse de la situation et des enjeux, que dans le développement des outils de la résilience collective. Il a illustré son propos avec des exemples concrets de résilience développée aux niveaux territorial et interterritorial et des bonnes questions à (se) poser.

Camp de Base #1 – “Co-initier”
Après l’annonce de la composition des Camps de base, les participants ont rejoint leur camp de base avec leur binôme de CoFa.

Les principaux objectifs de ce 1er Camp de base étaient de :
Faire connaissance,
Reposer l’intention du programme de la session #1,
Créer l’inclusion d’“âme à âme” dans le groupe,
Poser le cadre de coopération et de confidentialité pour le parcours,
Partager des informations logistiques.

JOUR 2

Montée en conscience individuelle et collective des enjeux

Journée du Mercredi 15 MArs 2023

Moment de centrage

“La question à se poser : est-ce que je nourris la vie ou est-ce que je l’épuise ?”

Après un rappel du programme de la journée par Angélique Lemaire et Yannick Servant, Maryvonne Piétri a présenté brièvement le mouvement du “U”, l’approche Tête-Cœur-Corps et comment ils permettent les passages de l’écoute factuelle à l’écoute générative et de l’ego-système à l’eco-système. Les participants ont ensuite vécu en grand groupe une expérience “Respirer”, facilitée par Amélie Rouvin, pour se préparer à entrer “entier” (Tête-Cœur-Corps) dans la descente du “U”.

Conférence Biodiversité

“Nous sommes de la biodiversité”

Philippe Grandcolas, Directeur de recherche au CNRS, Directeur Adjoint Scientifique de l’Institut Ecologie et Environnement du CNRS – INEE, a ouvert cette conférence avec les différentes dimensions de la définition de la biodiversité (perceptions – parfois fausses -, ordres de grandeur, services rendus). Il a ensuite partagé les éléments caractéristiques de son déclin, ses 5 causes principales – toutes d’origine humaine -, ainsi que ses multiples domaines de conséquences (sécurité alimentaire, cycle de l’eau, santé, …). Il a enfin introduit quelques axes de solutions pour enrayer ce déclin, tout en alertant sur le danger de la tentation du simplisme.

Conférence Eau

“Ayons l’humilité de comprendre notre écosystème pour retrouver notre grandeur à sa juste place”

Docteur de l’Ecole des Mines de Paris, hydrologue et experte dans le développement de stratégies pour la résilience des territoires face au risque inondation, Emma Haziza a rappelé la multiplicité des processus qui utilisent l’eau et la complexité de son cycle. Elle a partagé un état des lieux de la situation (faits, tensions, dépendances, perspectives pour les ressources mondiales). Elle a insisté sur le rythme des transformations en cours, visibles ou impensées, et la nécessité pour chacun, à son échelle, de les intégrer.

Conférence Pollutions

“Les sols gardent la mémoire des activités humaines”

Directeur de recherche au sein de l’Institut national de recherche en agriculture, alimentation et environnement (INRAE) et expert dans le domaine de la pollution des écosystèmes et de l’écotoxicologie des sols, Christian Mougin a d’abord présenté les différents types de pollutions et leurs impacts (connus ou pour lesquels subsistent des besoins de connaissance). Il a ensuite décrit les aspects positifs de l’amplification en cours de la prise de conscience sociétale, mais aussi ses limites. Il a enfin partagé sa vision des enjeux et leviers d’actions pour les différents acteurs que sont les scientifiques, les industriels et les décideurs politiques.

Conférence Climat

“Il nous reste un quart de budget carbone disponible d’ici 2050 pour respecter le maximum d’1,5°C”

Directeur de recherche au CNRS, directeur de l’Institut Pierre-Simon-Laplace, météorologue, climatologue et représentant du GIEC, Robert Vautard a d’abord rappelé ce qu’est le Groupement d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) et sa mission, ainsi que les modalités de construction des rapports périodiques. Il est ensuite revenu sur les principales conclusions du dernier “Assessment Report” du GIEC (AR6), les modalités de l’attribution des évènements extrêmes et les projections de la communauté scientifique en termes d’émissions de GES.

Conférence énergie

“Le toubib (GIEC) nous a mis en garde et nous a donné une ordonnance ; la voiture balai n’est pas sympa”

Directeur du Shift Project, Matthieu Auzanneau a partagé sa vision des liens entre puissance et énergie ainsi que de l’émergence d’une économie sous contrainte de ressources. Il l’a illustrée à l’aide, d’abord, d’un aperçu historique et prospectif des relations entre pétrole et pouvoir, puis des risques pour les approvisionnements en gaz naturel de l’Union européenne et, enfin, de la nécessité de définir et mettre en œuvre un plan de sobriété énergétique à la hauteur de l’urgence de la transformation, auquel le Plan de Transformation de l’Economie Française publié en 2022 par The Shift Project peut être une contribution.

Conversation empathique et moment de centrage

Chaque participant a rencontré un de ses pairs qu’il ne connaissait pas encore, en expérimentant, au fil d’une courte marche, l’écoute profonde en ouverture d’esprit, de cœur et de volonté ainsi qu’en suspension de la voix du jugement. Les participants ont partagé ensuite une pause déjeuner, avant de rejoindre l’amphithéâtre pour un moment de centrage à l’aide d’une expérimentation du champ collectif, animée par Stéphane Riot, avant d’assister à une nouvelle conférence.

Conférence électrochoc

“Quand tu auras appris à désespérer, je t’apprendrai à vouloir” (Sénèque)

Après avoir remis en contexte la place de l’Homme dans l’univers et dans le temps, Grégory Poinsenet et Pierre Charrier, Président et Directeur Général de MoOt Points, ont fait l’inventaire des menaces qui pèsent sur l’espèce humaine : dérèglement climatique, épuisement des ressources, effondrement du vivant, pénuries, pandémies… Ils ont interrogés ensuite les causes de cette situation et exploré les verrouillages qui nous empêchent d’en sortir. Ils ont enfin proposé un chemin de prise de conscience et d’actions vers la résilience.

Camp de Base #2 – Co-sentir et Présence
Après les conférences sur les limites planétaires, les participants ont rejoint leur camp de base avec leur binôme de CoFa.

Les principaux objectifs de ce 2ème Camp de base étaient de :
Partager les constats sur les limites planétaires tout en explorant la résonance émotionnelle de ce constat,
Forger son regard sur sa place dans cette histoire,
Se relier aux générations futures.

L’animation de ce camp de base était notamment inspiré du Travail Qui Relie de Joanna Macy.

Projection du film "Une fois que tu sais”

Les participants ont pu visionner le film et participer à un échange avec le réalisateur, Emmanuel Cappellin.

Confronté à la réalité du changement climatique et à l’épuisement des ressources, le réalisateur Emmanuel Cappellin prend conscience qu’un effondrement de notre civilisation industrielle est inévitable. Mais comment continuer à vivre avec l’idée que l’aventure humaine puisse échouer ? En quête de réponses, il part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici ou Susanne Moser. Tous appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible. Une odyssée qui touche à l’intime et transforme notre regard sur nous-même et sur le monde pour mieux construire l’avenir.

Pour aller plus loin :

Organiser une projection du film : contact@nourfilms.com 06 36 07 36 99

Moment de reliance

La journée s’est terminée par un dernier moment d’échange entre participants, de nouveau facilité par Stéphane Riot, sur leurs ressentis, la prise de conscience de la diversité des croyances mais aussi de tout ce qui peut réunir le grand collectif et lui permettre de vibrer ensemble.

JOUR 3

Partager un même désir d’œuvrer ensemble pour créer la bascule

Journée du jeudi 16 Mars 2023

Overview Effect

Après un rappel du programme de la journée par Angélique Lemaire et Yannick Servant, les participants ont vécu en grand groupe une séquence “Relier la conscience et l’action”, facilitée par Laurent Motte, puis la projection d’un épisode de la série OneHome “Tombez amoureux de la Terre comme les astronautes” (5 minutes d’Overview effect avec un tour complet de la Terre, à partir d’images de la NASA, avec la musique “Heaven” de Yael Naim).

Par Jean-Pierre Goux de OneHome

Conférence "Changer de regard et imaginer le nouveau“

“Pour faire émerger de nouveaux récits, il faut de la créativité”

Sandy Arzur, Directrice Générale, et Lola Brena, Chargée de mission, de Sparknews, ont d’abord partagé leur vision de ce qu’est un récit et de ce qu’il n’est pas. Puis, elles ont décrit les principales caractéristiques du récit dominant et, à travers 3 exemples, celles des récits alternatifs et désirables que les entreprises ont le pouvoir de faire émerger pour répondre au besoin de transformation socio-écologique. Elles ont enfin partagé quelques questions fondamentales à se poser pour changer de regard, dont quelques-unes sur le rôle spécifique qu’un cabinet de conseil peut jouer pour faire émerger de nouveaux récits à travers l’accompagnement de ses clients dans leur transformation.

Table-ronde "Les jeunes ont-ils encore envie de faire du conseil ?”

“Soyez encore plus éco-furieux que nous !”

Les participants ont assisté à une table ronde réunissant 4 jeunes diplômé(e)s et/ou étudiant(e)s d’HEC et animée par Yannick Servant. Après avoir partagé leur perception du degré grandissant de sensibilisation et d’engagement pour la transition écologique, ils ont confirmé que les domaines du climat et de la RSE sont vus par les étudiants comme “à potentiel” et/ou “stylé”. Ils ont reconnu que les métiers du conseil restent attractifs, car représentant un levier majeur de transformation positive, et privilégient les cabinets ayant une offre “spécialisée” ou, encore mieux, ayant intégré les dimensions socio-écologiques dans toutes leurs offres.

Témoignage d’une participante de la 1ère édition de la CEC

“Une de mes fiertés, c’est d’avoir fait pleurer mon COMEX sur la raison d’être, les externalités négatives, la visée régénérative”

Françoise Raoul Duval, DG de GROUPE DIAM, a planté le décor en présentant son entreprise et son histoire en matière de plan d’actions RSE. Elle a ensuite souligné l’impact “super accélérateur” de la participation de son entreprise et d’elle-même à la 1ère édition de la CEC sur la feuille de route préexistante dans le domaines de la gouvernance, du social et de l’environnement. Enfin, elle a partagé sa vision des leviers clés que sont la vigilance, la vitesse, la combativité, mais aussi le collectif, la mobilisation des écosystèmes et l’ouverture du cœur, pour réussir ce qui constitue une redirection majeure de l’entreprise.

Camp de Base #3 – “Faire le bilan ensemble”
Les participants ont rejoint l’intimité de leur camp de base, accompagnés de leur binôme de CoFa.

Les principaux objectifs de ce 3ème Camp de base étaient de :
Se questionner individuellement, en binôme et en groupe sur son leadership, son lien à la nature, son rôle, son pouvoir d’agir et son désir de faire advenir un autre futur,
Construire son plan d’action,
Apprendre des autres,
Transmettre les dernières informations et se dire au revoir.

Clôture

“C’est le premier jour du reste de notre vie de consultant”

Merci pour la conception de cette première session à l’équipe Programme pilotée par Maryvonne Piétri et Yves Bogaert, avec l’aide de Laure Le Hello, Camille Gautier et Angélique Lemaire et le soutien d’Anna Le Faouder. Merci aux intervenants externes pour leurs apports et leurs inspirations, à HEC Paris pour son accueil et au Syntec Conseil pour son soutien. Merci aux artistes, techniciens et scribes pour leurs captations des moments clés de la session. Crédit Photo : Thierry Mesnard ; Crédit Facilitation graphique : Stéphanie Dubois Dewynter ; Crédit Rédaction : Didier Chleq, Sterenn le Roux.

Partager

Twitter
LinkedIn
Facebook

Découvrir les CEC territoriales

CEC Parcours Nouvelle-Aquitaine 2023

CEC NOUVELLE-AQUITAINE
OCTOBRE 2023 → JUIN 2024

CEC Parcours Massif Central 2023

CEC MASSIF CENTRAL
OCTOBRE 2023 → JUIN 2024

Visuel-Logo_ProvenceMéditerranée2024

CEC Parcours Provence Méditerranée 2024
AVRIL 2024 → MARS 2025