Aller au contenu
Accueil > Blog

Blog

ELECTROCHOCS

Il nous a été proposé il y a quelques mois de faire la conférence inaugurale de la CEC. 150 Dirigeants tous secteurs et tailles d’entreprises confondus et 150 Planet Champions qui vont déployer un plan d’action dans leurs entreprises, c’était une nouvelle configuration pour nous et surtout une superbe opportunité de réaliser avec un gros impact ce que nous ambitionnons depuis le début de notre activité : faire comprendre, réagir et mettre en mouvement les acteurs de la société, notamment bien sûr les entreprises. De l’atmosphère pendant la conférence et des échanges que nous avons eus le jour même, le lendemain et les jours suivants, nous avons perçu une superbe énergie et une grande envie de la part des participants de prendre le défi à bras le corps.

CINQ FAUSSES CROYANCES DE LA RSE À DÉNONCER POUR ENFIN AGIR

Fabrice Bonnifet est président du Collège des Directeurs du Développement Durable (C3D), directeur RSE, Qualité & Sécurité du Groupe Bouygues et membre du Comité de Garants de la Convention des Entreprises pour le Climat. Nous vous proposons ici avec son autorisation une tribune (initialement publiée sur le site de La Tribune) qui résonnera particulièrement avec le travail de nos Dirigeants et de leurs Planet Champions. Son opinion : les stratégies RSE des entreprises, nées en réponse à l’accroissement de la régulation imposée ou volontaire, n’auront permis que très peu d’avancées significatives sur les fronts de la biodiversité et du changement climatique.

LA RÉGÉNÉRATION POUR ENTREVOIR UN NOUVEAU PARADIGME

La régénération signifie créer les conditions qui permettent à la vie de se renouveler durablement et de prospérer. L’entreprise future fit est régénérative : elle soutient les dynamiques du vivant au lieu de les détruire comme le fait l’entreprise linéaire, centrée sur l’extraction. L’entreprise régénérative va au-delà des traditionnels critères RSE qui sont centrés sur la réduction des impacts négatifs et des externalités. Il y a bien derrière un mouvement vers un nouveau paradigme, une nouvelle façon d’être et de faire des affaires : c’est d’un nouveau rapport au monde dont il s’agit. La régénération, c’est la réconciliation du business avec l’écologie. Car l’écologie n’est pas un sujet politique ;c’est un sujet scientifique très terre à terre.

Brève histoire de la raison d’être des entreprises

Depuis le XVIIe siècle et l’émergence du capitalisme, les entreprises se questionnent périodiquement sur leur raison d’être.
Loin de se résumer à un effet de mode, le questionnement du sens de l’entreprise et les finalités qu’elle doit adresser n’est absolument pas nouveau. S’il s’inscrit dans un changement profond, historique et de grande ampleur, l’époque contemporaine réinterroge profondément ses contours.
Revenons sur les temps forts qui ont marqué la réflexion autour de la raison d’être de l’entreprise.

CoFa : “Faire corps pour créer un mouvement collectif”

A chaque session, les participants se retrouvent en “camp de base” pour s’approprier en petit groupe ce qu’ils vivent en plénière et tout au long du processus. Cette démarche est au cœur de la méthodologie de la CEC. Chacun des 15 sous-groupes aux noms d’oiseaux est animé par deux bénévoles : un coach et un facilitateur. Stéphane et Céline, le binôme Coach-Facilitateur (CoFa) du “camp de base” les Colibris, nous expliquent leur rôle, essentiel pour accompagner les dirigeants dans la transformation profonde de leur entreprise.

les dirigeants de la CEC face à la régénération

Quel est l’impact de la CEC sur les 150 dirigeants qui y participent ? De quelle manière comptent- ils s’emparer des bonnes pratiques, méthodes d’entreprises pionnières auxquels ils ont assisté ?
Au-delà d’une prise de conscience élargie – et c’est déjà un ferment précieux -, quels sont aussi les freins ou ralentissements potentiels induits par l’écosystème et les parties prenantes ? Quatre entreprises de secteurs d’activité différents reviennent sur les apports et bénéfices de la CEC.

De la vision à l’action : huit conditions pour des sociétés durables

Intégrer le développement durable dans les cœurs de métier et les propositions de valeur des entreprises requiert de la méthode : c’est ce que propose le FSDD (Framework for Strategic Sustainable Development) qui fournit une démarche systémique, stratégique et participative. De la vision à l’action : mode d’emploi pour changer de trajectoire vers des sociétés à prospérité renouvelée.

La régénération, le nouvel impératif de transformation de vos modèles économiques

Confrontées au défi de la préservation des conditions d’habitabilité du système Terre, les entreprises n’ont pas d’autre choix que de transformer radicalement leur modèle économique. Bien au-delà de la réduction des impacts négatifs de ses activités, nécessaires mais insuffisantes, il s’agit de faire le saut paradigmatique de la régénération en jouant la carte vertueuse de la coopération avec la nature.