Aller au contenu

3 questions à Gilles Vallier, Co-Fondateur et DAF de K-Ryole

INTERVIEW

Présentez-nous K-Ryole :

K-Ryole est une start-up créée il y a 6 ans qui produit et vend des remorques électriques pour vélo, avec un brevet déposé, utilisées notamment dans le cadre de transports de colis en ville. Nous avons aujourd’hui environ 50 salariés, une usine de 4500m2 dans le sud ouest, et nous avons réalisé 2.5M€ de CA en 2021.

K-Ryole est souvent déjà perçue comme une entreprise exemplaire, car nous avons un beau produit, mais nous avons une visée de croissance volumique ! Même si notre produit a une valeur ajoutée, pour éviter les nuisances du transport automobile en ville par exemple, je suis persuadé qu’on peut faire beaucoup mieux. C’est le sens de notre venue à la CEC.

En tant que DAF cette session, a dû vous parler ! Quelle a été l’intervention qui vous a le plus interpellé ?

J’étais très en attente de cette session 3, car justement en tant que DAF et même si ce n’est pas mon métier d’origine, je suis convaincu que le rôle que la fonction financière a à jouer dans la transition écologique est extrêmement important. J’attendais avec impatience les nouveaux outils qu’on nous présenterait.

Et la présentation de Emmanuelle Cordano a justement rappelé que ces outils sont naissants : je me demandais si j’avais manqué l’accès aux connaissances, mais non : elles sont tout simplement encore balbutiantes ! L’intervention de la chercheuse Souad Taibi m’a également éclairé avec l’explication de protocoles mis en place en entreprise pour tester ces nouveaux outils de reportings financier et extra-financier imbriqués. Nous sommes encore loin d’une norme comptable. La nouvelle histoire de la fonction financière est en train de s’écrire, et je me réjouis de pouvoir en faire partie !

Aujourd’hui en tant que PME, vous êtes-vous déjà mis des contraintes de reporting extra-financier ?

En tant que start-up encore non rentable, notre premier objectif est d’atteindre la pérennité financière. Nous sommes à zéro en termes de politique RSE…. Pourtant nos salariés viennent chez nous parce qu’ils ont des convictions, cela aurait une forte résonance chez eux.

Désormais, nous avons un fonds d’investissement à impact dans notre capital, Quadia, qui était également là à la session 3, et qui va nous imposer cette démarche : nous n’aurons pas le choix, cela fera partie de nos obligations. Nous n’avons pas fait d’éco-conception sur nos produits, il nous faut encore prouver et mesurer l’impact de ces produits. Or il ne faut pas se baser sur l’intuition dans ce domaine-là, il faut tout quantifier car certains aspects sont complètement contre-intuitifs. Même une entreprise qui se revendique exemplaire doit être précise pour ne pas sombrer dans le greenwashing. Nous devrons revoir nos allégations commerciales dans cette optique.

Partagez cet article

Twitter
LinkedIn
Facebook

Gilles Vallier

Lire aussi

Session 3

Pour aller plus loin

CAP, le magazine de la CEC

CAP signifie « Créer d’Autres Perspectives ».  CAP est accessible à tous, pour interpeler, intéresser et inviter tous les collaborateurs de toutes les entreprises à la redirection écologique de l’économie.

CAP 1
Créons d’autres perspectives

Pour le tout premier numéro du magazine de la CEC, nous vous offrons un retour et un regard sur la session 1, moment charnière de l’expérience des 150 dirigeants où le collectif s’est formé et s’est soudé autour d’un constat implacable. Découvrez le vécu et les perspectives de nos participants, intervenants et bénévoles !

CAP 2
Direction régénération

Les grandes étapes de la session 2  : raison d’être des entreprises, changement de paradigme et nouveaux modèles économiques régénératifs. 

Toutes les ressources

Film CEC Chapitre 1

Découvrez ce qui a été vécu par les participants lors des deux premières sessions ainsi que des extraits des conférences auxquelles ils ont assisté.

Découvrir »

CAP : le magazine de la CEC

CAP signifie « Créer d’Autres Perspectives ».  CAP est accessible à tous, pour interpeler, intéresser et inviter tous les collaborateurs de toutes les entreprises à la redirection écologique de l’économie.

Découvrir »