Interview de Raphael Zaccardi

Interview du Président directeur général de Caterpillar France, Raphael Zaccardi.

Caterpillar France a été sélectionnée pour participer à la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) qui se tiendra de septembre 2021 à juin 2022. La CEC réunira 150 dirigeants d’entreprises issus d’une grande variété de secteurs, pour les aider à mesurer le défi d’une réduction de 55% des émissions de GES d’ici 2030 et les accompagner dans la co-construction de feuilles de route pour y arriver.

Quel est l’enjeu écologique principal de votre entreprise dans son secteur d’activité ?

Fondée sur des valeurs fortes, dont la durabilité, Caterpillar France s’efforce de décliner ses engagements RSE par l’innovation et l’amélioration continue pour réduire l’empreinte carbone de toutes ses opérations.

  • La R&D travaille sur des engins à zéro émission, et sur l’allongement de leur durée de vie et leur réutilisation (économie circulaire) ;
  • Les procédés de production sont revus pour être plus climato-compatibles avec la réduction de la consommation d’énergie et des déchets ;
  • L’entreprise aide ses clients à mieux définir leurs besoins et sensibilise ses collaborateurs aux objectifs sociétaux de durabilité et du Climat.
Qu’est-ce qui vous empêche d’avancer aujourd’hui ?

Le principal frein est la technologie et l’infrastructure actuellement disponible pour fabriquer et faire se mouvoir des engins de 80 tonnes avec de l’électricité et de l’hydrogène.

Nous avons aussi besoin de la prise de conscience et de l’engagement de tous les stakeholders.

Qu’est-ce qui pourrait débloquer la situation pour votre entreprise et pour votre industrie ?
  • La prise de conscience de cet enjeu par tous les collaborateurs grâce à la communication, l’éducation (avec l’atelier La Fresque du Climat par exemple) pour aller plus vite, être plus ambitieux, plus structurés et donc plus impactants.
  • Le progrès technologique : les innovations existent, et il nous faut accélérer leur mise en application pour répondre aux nouveaux enjeux environnementaux.
  • Aller encore plus loin dans l’économie circulaire et la réutilisation des engins ainsi que de nos procédés industriels.
Qu’attendez-vous de votre participation à la CEC ?

L’objectif de la CEC coïncide parfaitement avec notre stratégie : « winning together » (réussir ensemble) : intégrer les défis, aller chercher toutes les perspectives pour trouver ensemble les meilleures solutions au sein de l’écosystème dans lequel nous opérons.

Je compte beaucoup sur l’élan donné par la CEC pour :

  • Apprendre en tant que personne, citoyen et dirigeant grâce à la forme et la puissance de l’organisation mise en place – le collectif, la diversité des membres et des expériences, et les garants ;
  • Devenir un dirigeant plus capable, structurer ma pensée pour apporter sens, vision et pragmatisme dans la démarche de l’entreprise Caterpillar France et de la corporation Caterpillar Inc. ;
  • Œuvrer pour quelque chose de plus grand – la France, la planète – et donner du sens à mon engagement personnel.

Et prendre plaisir à faire tout cela !

Interview réalisée en juillet 2021 par Claire de Bourmont

Partager sur twitter
Partager sur linkedin